Lun - Ven 08:30-19:00
contact(@)pappleweb.com Appelez-nous ! 04 58 10 14 58
Lun - Ven 08:30-19:00
contact(@)pappleweb.com Appelez-nous ! 04 58 10 14 58

A quoi sert une base de données ?

/ A quoi sert une base de données ?

A l’heure actuelle, les bases de données informatiques, appelées aussi BDD, sont employées par beaucoup d’entreprises dans le but de stocker, d’organiser et d’analyser les données. Mais qu’est-ce qu’une base de données ? Quel est son mode de fonctionnement ?

Définition d’une base de données

Par définition, une base de données collecte des informations et les organise pour que ces dernières soient facilement consultables, gérables et mises à jour. Grâce à une base de données, il est possible de créer, de mettre à jour ou de supprimer des données. Une base de données est généralement exploitée pour faire des recherches grâce aux données qui ont été collectées. Ainsi, un utilisateur peut l’utiliser en saisissant des requêtes. Les bases de données sont stockées sur des serveurs et peuvent donc être migrées à tout moment.

On trouve des bases de données dans bon nombre de domaines :

  • Hôpitaux
  • Gouvernement
  • Web
  • Assurances
  • Scolarité
  • Téléphonie
  • etc.

Vous en utilisez quotidiennement sans même vous en rendre compte.

Comment fonctionne une base de données ?

Les bases de données sont stockées sur des supports de stockage sous forme de fichiers. Elles sont généralement organisées par :

  • Champs : Une information (exemple : Nom de famille)
  • Enregistrements : Un ensemble de champs.
  • Fichiers : Un ensemble d’enregistrements.

De plus, les utilisateurs ont la possibilité de modifier une base de données (ou database en anglais) en utilisant un gestionnaire de base de données (SGBD).

Prenons pour exemple l’onglet “Contact” de votre smartphone, il constitue un fichier qui est lui-même composé d’un ensemble d’enregistrements. Chacun de ces enregistrements est lui-même formé d’un ensemble de champs (Nom, Prénom, N° de téléphone).

La généalogie des bases de données

Tout commence dans les années 1960 avec les première bases de données réseau et les bases de données hiérarchiques. Puis en 1980, apparaît les bases de données object-oriented. Ce à quoi, les bases de données SQL, NoSQL ainsi que les bases de données Cloud se sont ajoutées au fil des années.

Les différents types de bases de données

Il existe différents types de bases de données : Hiérarchique, réseau, orientée texte, etc. Elles ont toutes été développées pour répondre à certaines exigences.

  • La base de données hiérarchique : Comme son nom l’indique, les enregistrements de ce type de base de données sont organisés dans une structure logique hiérarchisée.
  • La base de données réseau : Ce type de base de données crée des liens multiples entre les différents ensemble d’enregistrements. On retrouve très souvent les bases de données réseau dans les grosses entreprises et sur les sites internet e-commerce.
  • La base de donnée orientée texte : Il s’agit d’une base se présentant au format fichier .txt ou .ini. On retrouve généralement ce type de base de données sur les PC.

Deux systèmes de gestion de base de données connus : SGBD vs SGBDR

Pour bien comprendre la différence entre ces deux systèmes de gestion de base de données, nous vous proposons une explication très simple.

Qu’est-ce qu’un Système de Gestion de Base de Données ou SGBD

Un SGBD (Système de Gestion de Base de Données) permet aux utilisateurs de définir, créer et maintenir une base de données.
Un SGBD permet de gérer des Bases de données complexes.
Un SGBD peut être mono-utilisateur ou multi-utilisateur :

  • Mono-utilisateur : la base de données se trouve sur un seul ordinateur et ne reçoit qu’un utilisateur à la fois.
  • Multi-utilisateur (le plus utilisé): la base de données se trouve sur un serveur commun et les utilisateurs se connectent à partir de leur ordinateur sur ce dernier.

Un SGBD doit :

  • Conserver correctement les données
  • Fournir l’accès aux données
  • Maintenir la sécurité des données.

L’architecture d’un SGBD

Pendant le processus de création il existe deux niveaux :

  • Physique : concerne la façon dont les données vont être stockés sur le disque.
  • Logique : Schéma de conception (MCD)

NB : Il est difficile de changer sa structure une fois que la BDD a reçu des données.

Architecture à 3 niveaux :

  • Interne : stockage physique des données. (Pris en charge par le SGBD)
  • Conceptuel : Correspond au schéma de conception (MCD)
  • Externe : concerne les utilisateurs et le modèle mental qu’ils ont de la base de données.

Qu’est qu’un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelle ou SGBDR

SGBDR = SGBD + relations entre les tables

Un SGBDR (Système de Gestion de Bases de Données Relationnelle) possède :

  • Des tables composées d’un certain nombre de champs (ou colonnes).
  • Des tables contenant un certain nombre d’enregistrement (ou lignes).
Besoin d’un conseil ?
Nos experts sont
à votre écoute !

Contactez-nous

Agence web Annecy

Des compétences variées grâce à vos projets et à notre équipe toujours à votre écoute !